On se croirait dans un lieu Saint trop décoré, vous savez, comme ce genre d’églises qui se sont totalement laissées emporter par l’enthousiasme de la pratique. Les murs pastel, les fresques débordantes d’illustrations sacrées et les représentations démesurées du Saint Esprit, de préférence illuminées par de très discrets luminaires colorés, type fireball disco. Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça grisant. Ça me donnerait presque envie de pratiquer pour profiter de cette joyeuse ambiance tous les dimanches.
Les chemises Sacré Sagné, c’est un peu ça. De jolies chemises délicieusement kitchs, faites avec amour à Dakar, toutes aussi grisantes mais bien plus simples à porter qu’une (re)conversion.

Tout commence en 2017 à Dakar, Sénégal. Là-bas, un jeune groupe de parisiens découvrent la culture fantasque de l’ouest africain pour créer une marque de chemises franco-sénégalaise, respectueuse de l’environnement et profitable pour la population locale.
C’est au marché Sandaga qu’ils découvrent les tissus christiques qui feront leur succès. Les tissus sont ensuite assemblés dans le quartier d’Amitié 2, où les artisans sont rémunérés aux prix qu’ils ont eux-mêmes fixés.
Dans une démarche éco-solidaire, Sacré Sagné demande à chaque artisan d’ajouter son étiquette sur la chemise qu’il confectionne afin de promouvoir leur travail et leur identité. Cerise sur le gâteau, chaque chemise est acheminée jusqu’en France via un réseau de co-transport, cette super pratique qui met à contribution des voyageurs ayant de la place et qui acceptent de transporter un surplus de marchandises en échange d’une rémunération.

Sacré Sagné produit à ce jour 6 modèles de chemises unisexes que l’on se voit porter de jour comme de nuit. Toutes aussi fantasmagoriques les unes que les autres, elles se déclinent dans toutes les tailles et pour toutes les envies. De quoi ajouter un peu de kitch à nos tenus restées hivernales un peu trop longtemps. Un vrai régal pour les yeux qui réchauffe le coeur et accompagne parfaitement le retour du soleil.