Pièce unisex qui a traversé les décennies sur le dos de votre grand-père puis de votre grand-mère. Portée initialement par les aviateurs, cette pièce a pris du galon à Hollywood ou elle est devenue une pièce phare de la culture populaire. Un peu mauvais genre, on la porte en hiver pour se donner un look badass et surtout pour se tenir chaud.  Je suis je suis… le bomber !

L’histoire du bomber

Cette pièce incontournable à la doublure orange fut le signe de reconnaissance d’une génération partie en guerre. Truffée de poches et de patchs en tous genre, avec comme signe de véridicité une petite douille cousue dans la doublure de la manche gauche, cette veste créée a des fins militaires dans les 50’s a très vite été adoptée par la population civile dès les 70’s pour le meilleur ou pour le pire… On vous raconte son histoire.

Retour dans les années 30

Le bomber en nylon que l’on connait actuellement trouve son origine dans les premières vestes des soldats de l’US Air Force des années 30. Ces vestes faites en cuir et en peau de mouton, comportaient deux poches à rabats à l’avant, une taille et des poignets en laine élastique ainsi qu’une plaque d’immatriculation de chaque soldat cousue sur la doublure. Si ce premier modèle protégeait bien du froid, ces vestes étaient alors lourdes et peu pratiques à porter dans un cockpit étriqué. Le blouson A-2 (voir ci à gauche) s’est très vite adapté aux besoins des aviateurs.

Le modèle B-15, plus proche de ce que l’on connait aujourd’hui fût le premier modèle en matière synthétique. Plus léger et plus fin il protégeait du froid tout en s’adaptant très bien au confort des aviateurs.
Ce blouson présente aussi de nouvelles fonctionnalités pratiques : des poches en biais sur le devant, un porte stylo sur la manche gauche et un emplacement pour boutonner un masque à oxygène. Le col en fourrure, toujours présent sur le modèle B-15 sera ensuite remplacé par un col en coton sur le modèle MA-1 afin de ne pas interférer avec le harnais du parachute. Enfin, une doublure orange flash est ajoutée pour secourir les aviateurs en cas de crash de leur avion.

Portés par les soldats américains lors de la guerre du Vietnam, les blousons MA-1 se popularisent chez les civils mais le mouvement skinheads s’en empare très rapidement, contribuant à la mauvaise réputation de la veste. Elle devra attendre les années 80 pour regagner ses titres de noblesse dans le film Le Chasseur portée par Steeve McQueen, ou encore dans Top Gun, portée par Tom Cruise.

Comment le porter ?

Oversize ou ajusté ?

Les deux ! Le bomber c’est LA pièce la plus confortable de votre dressing, pas besoin de se prendre la tête en se demandant avec quoi le porter. Une paire de jean, des boots montante, un t-shirt et vous voila paré.e pour la journée !
En revanche, on vous conseille d’adopter le bomber court, porté au milieu ou juste au dessus des fesses pour ne pas faire comme si vous aviez juste gardé votre couette sur le dos (même si on en rêve tous en secret).

A l’envers ou à l’endroit ?

Tu connais notre amour pour les couleurs flash… alors forcément nous on te dis a l’envers x 1000 ! En plus, ca donne bonne mine en hiver et pour sur, tu ne passeras pas inaperçu.e.
BONUS : Les vrais bombers sont 100% réversibles, tu peux donc retourner ta veste selon tes humeurs et tes envies !

Et pour ne pas te laisser en rade, on t’a fait une petite sélection de nos pièces favorites sur CrushON !