Pièce emblématique, vêtement chic et unisexe par excellence, il est d’abord exclusivement réservé aux officiers britanniques qui le portent pour se protéger du froid, de la pluie et de la boue présente sur les champs de bataille. Résultat de plusieurs années de réflexion et de recherches, mis au point par un ancien gymnaste et aujourd’hui, adoré de tous.tes, je suis je suis…

Le trench-coat

 

From the trenches… 

1914, la guerre éclate et les soldats britanniques passent leurs hivers dans les tranchées, tiraillés par le froid et la pluie dans des manteaux en laine lourds et limitant leurs mouvements. Thomas Burberry, gymnaste et apprenti drapier est, lui-même, encombré par son manteau en caoutchouc. Il cherche donc une nouvelle matière; imperméable et légère qui laisse passer la transpiration.  En 1880, il finit par mettre au point la gabardine – burberries en anglais – : un tissu de coton d’armure façonnée et très serrée, imperméable à l’air et à l’eau. Le brevet déposé en 1888, il ouvre sa 1ère boutique à 21 ans dans le Hampshire. Dès lors, il fournit toute l’armée en trench-coats. Grâce à son innovation, les mouvements des soldats partis au front sont protégés des intempéries et plus libres dans leurs mouvements.

…to Hollywood.

La guerre se termine et pourtant, les officiers continuent d’adopter le trench-coat en ville. Au cinéma, il s’impose comme le must have de toute étoile montante hollywoodienne. De détectives à femmes fatales en passant par les gangsters, chacun.e s’approprie le trench-coat pour en faire une pièce iconique et intemporelle aux multiples facettes. Symbole de puissance, de mystère et de courage, Humphrey Bogart se pare d’un Burberry dans Casablanca en 1942 et Audrey Hepburn ne le quitte jamais dans Charade. En 1955, la Reine Elizabeth II décerne d’ailleurs un mandat royal à Burberry pour son innovation ; celle d’un tissu résistant et imperméable. Le trench-coat, fonctionnel et stylé, devient alors un classique de nos garde-robes, aussi bien adulé par les femmes que par les hommes.

 

Comment le porter ?

Classic chic ? Streetwear ? Working girl ?

Le trench-coat a l’avantage d’être une pièce basique, qui convient à toutes les morphologies et qui s’adaptent à tous les styles. Il se porte de jour comme de nuit, qu’il fasse soleil, qu’il neige ou qu’il pleuve, le trench-coat reste un incontournable intemporel dont on ne se lasse pas. Chez CrushON, on a un petit faible pour le mix Levi’s 501, pull en laine crème surmonté d’un trench-coat et habillé d’une paire de mocassins.

Écru ou coloré ?

Originellement, le trench-coat est ocre, noir, beige voire kaki. Ces couleurs assez discrètes sont le résultat d’une histoire sombre. Elles permettaient aux soldats de mieux se camoufler pendant la guerre. Aujourd’hui, le trench-coat se pare de couleurs plus vives et joviales qu’on kiffe mix & matcher. Alors, on hésite plus à s’encanailler et on adopte le trench à rayures !