Pièce mythique de nos dressings, elle a voyagé à travers les siècles et a été témoin de plus grands moments de l’histoire. Adoptée d’abord par les hommes puis par les femmes, je fus d’abord un sous-vêtements avant d’être montrée à toutes et tous lors des soirées mondaines. Je suis je suis…

La chemise

Malgré le grand défilé des époques, la chemise ne prend pas une ride. D’abord portée par les bourgeois, elle se démocratise et devient une pièce iconique et intemporelle. On te raconte son histoire !

Des bords du Nil…

Egypte, 3000 av. Jésus-Christ, la toute première chemise voit le jour. Faite de lin, enfilable par la tête et dotée de grandes manches, elle permettait à celui qui la portait d’être à l’aise et au frais. Pourtant, la chemise telle qu’on la connait aujourd’hui trouve ses origines au Moyen-Âge : c’était un sous-vêtement. Pratique, aussi bien le noble que le paysan s’en vêtit pour vaquer à ses occupations quotidiennes. A la Renaissance, les femmes portent la chemise dont les manches sont maintenant détachables. Signe d’affection ultime : détacher une de ses manches pour l’offrir à un prétendant. Au XVIe siècle, la bourgeoisie se l’approprie petit à petit et la chemise devient alors une pièce de luxe. Les hommes se parent de demi-chemise, un col brodé et orné qui permet de garder la chemise plusieurs jours de suite sans en changer. Au XVIIIe siècle, le jabot fait son apparition ; petit accessoire de soie, il habille les cols.

…au siège de la NASA.

La première Révolution Industrielle révolutionne l’Occident. La maison Brown, Davis & Co. produit des chemises en série et dépose un brevet pour le modèle boutonné. L’apparition de la machine à laver dans les foyers met fin aux difficultés d’entretien des chemises, les cols et manches ne sont plus détachables. La Seconde Guerre Mondiale entraînant une pénurie de coton, les fabricants de chemises innovent et diversifient sa composition : du coton, les chemises sont désormais en matière synthétique – en nylon et viscose. Ainsi, cette pièce ne fait qu’évoluer en fonction des différents événements influant sur les mœurs. Dans les années 60, la veste qui accompagnait les costumes disparut progressivement pour faire place à une simple poche sur la chemise. Portée avec une cravate, elle devient indispensable pour toute une nouvelle génération de travailleurs de bureau orientés vers la technologie, dont les ingénieur.e.s de la NASA.  

Depuis sa naissance, la chemise est une un vêtement représentatif des classes sociales et de leurs luttes. Signe de réussite sociale, dans les années 20, on distingue les cols blancs des cols bleus. Les cols blancs sont destinés à une classe sociale supérieure dont les hommes peuvent porter du blanc car moins susceptibles de la salir. 

Comment la porter ?

(Ou les trucs et astuces de mère-grand pour un style d’enfer 👀)

Incontournable, la chemise est présente dans tous les dressings : aussi bien celui des hommes comme celui des femmes. A fleurs, à rayures, à pois, en coton ou en soie, manches courtes ou longues, elle reste notre meilleur allié !

En été comme en hiver
☃️ En hiver, on privilégie les chemises à manches longues à motifs et cols un peu fous pour le faire dépasser d’un pull. Le coton est de mise pour parer le froid tout en étant à l’aise. Si on tente le look oversize, la petite chemise en laine à carreaux donnera du pep’s à toute tenue d’hiver moribond. 
🌻 En été, on arbore la chemise à fleurs à profusion pour s’accorder au soleil ! Courte ou longue, nouée à la taille ou non, la petite chemise en soie sera ta meilleure amie à coups sûrs !📸 @estelle_ryma 🧚‍♀️@lorène

Et pour ne pas te laisser en rade, on t’a fait une petite sélection de nos pièces favorites sur CrushON ! 

Alors si tu veux shopper ta chemise, viens faire un tour sur CrushON 🙂