Alors que la France reprend peu à peu son activité après de longs mois de confinement, on souhaitait vous raconter une histoire un peu spéciale. Ce n’est pas celle d’une pièce ou d’un vêtement mais l’histoire d’une tendance que l’on aimerait voir émerger dans ce monde qui reprend peu à peu de l’activité. Utilisée pour faire du neuf avec du vieux, cette pratique a pour intention d’offrir une seconde vie aux textiles et aux objets, de créer de la valeur à partir de matériaux qui n’en ont plus. Je suis je suis…

L’Upcycling

Le “surcyclage” transforme le plomb en or

Le terme upcycling apparaît pour la première fois au milieu des années 90. Reiner Pilz un ex-ingénieur reconverti en architecte d’intérieur opposait le recyclage traditionnel ”qui détruit tout” et qu’il appelle downclycling, à l’upcycling ”pour que les produits inutilisés gagnent de la valeur au lieu d’en perdre”. Née initialement dans les pays en voie de développement n’ayant pas accès aux matériaux neufs, cette pratique se démocratise en Europe et aux États-Unis grâce au succès du livre Cradle to Cradle, créer et recycler à l’infini de William McDonough et Michael Braungart.
On y apprend que tout peut être réutilisé et amélioré dans un cercle vertueux où chaque produit de l’industrie peut être re-transformé, ou rendu à la Terre, sans danger pour celle-ci.

Un changement de paradigme

Dans certains secteurs comme la mode, la déco et le design, l’upcycling devient très vite une évidence. Acheter des matériaux neufs revient souvent plus cher que de réutiliser des objets usagés ou “bons à jeter”.
Fer de lance de l’économie circulaire, l’upcycling permet de boucler la boucle de production afin de ne pas épuiser indéfiniment et irresponsablement les ressources terrestres. Il représente un avantage écologique et économique non négligeable ! Cependant, si certaines marques de mode se l’approprient à 100% comme Les RécupérablesReformation ou encore Hudelaine, la pratique reste chronophage et complexe. Il convient de trouver le bon tissu, s’assurer de sa qualité, le nettoyer puis confectionner les vêtements en partant à chaque fois de matériaux différents. Un vrai casse tête qui ne convient malheureusement pas encore à une production à grande échelle.

Cependant cette pratique est ouverte à toutes et tous et chacun peut, à son échelle, offrir une nouvelle vie à ses vêtements, meubles et autres utilitaires. Chez CrushON on est totalement adeptes de cette technique ! D’ailleurs on a réalisé quelques tutos sympas sur notre chaîne TikTok pour vous donner des idées !

Et pour ne pas te laisser en rade, on t’a fait une petite sélection de nos pièces favorites sur CrushON ! 

Alors si tu veux shopper d’autres pépites, viens faire un tour sur CrushON 🙂