Aujourd’hui on vous raconte l’histoire d’un pièce indispensable : l’imperméable.Avant son invention, nombreuses étaient les méthodes pour éviter de se mouiller :
  • Dans l’Antiquité, les Grecs et les Romains utilisaient des manteaux à capuche en laine à trame serrée.
  • Au Moyen Age, les gens aisés portaient des pèlerines en toile épaisse, souvent doublées de fourrure.
  • Au 13e siècle es indiens d’Amazonie imperméabilisaient leurs vêtements avec la sève de l’arbre à caoutchouc (hévéa)

C’est grâce à Charles Macintosh, un ingénieur anglais (comme par hasard) que l’imperméable voit le jour.
Il a eu l’idée d’utiliser le benzol comme solvant du caoutchouc et ainsi obtenu un vernis imperméable à l’eau que l’on pouvait appliquer sur les vêtements pour les imperméabiliser.Il commercialise les premiers imperméables “Mackintosh” en 1924.
Ils sont si populaires qu’aujourd’hui le nom de Mackintosh est devenu un terme générique en Grande-Bretagne pour désigner un imperméable.

Puis sont apparus :
  • le trench-coat : “manteaux de tranchées”, inventé pendant la 1e Guerre mondiale, il était porté par les soldats britanniques pour se protéger du froid et de l’humidité dans les tranchées.
  • Le célèbre K-way, inventé en 1965 par Léon-Claude Duhamel. Ce dernier le baptise d’abord “en-K” (c’est-à-dire en cas de pluie…) puis K-way.
  • Dernière innovation en date, le Gore tex : imperméables à la pluie mais perméables à la vapeur d’eau afin d’éviter la condensation à l’intérieur des imperméables.