Né dans les 80’s aux Etats-Unis, l’émergence du streetwear a transformé le paradigme traditionnel d’une mode alors principalement dictée par des gourous de la couture, luxueuse et inaccessible, à une mode alternative et populaire, venant directement de la rue.

Rencontre entre la culture des surfeurs et skateurs de la côte Californienne et des danseurs de Hip Hop dans les rues de NYC, le streetwear se veut la marque de fabrique d’une jeunesse populaire, rebelle et alternative.

Aujourd’hui encore, il reste le style favori d’une génération en quête de liberté et d’indépendance.

L’émergence d’un nouveau style né dans les 80’s :  le streetwear

Shawn Stussy. Si vous ne deviez retenir qu’une seule information concernant le streetwear, retenez ce nom. Parrain et initiateur du style, Shawn a commencé (comme tout bon Surfeur Californien qui se respecte), à l’arrière de sa camionnette à vendre de larges T-Shirts sérigraphiés de son nom de famille, dessiné au marqueur.

C’est carton plein ! La jeunesse de l’époque, lassée des tenues flashy et excentriques des années 80, se tourne vers des looks plus sobres et casual. En parallèle, les vêtements amples laissant la part belle aux mouvements, sont adoptés par la scène hip hop, alors montante dans les ghettos de NYC.

Avec ces pièces basiques revisitées de manière contemporaine et stylisée, Stussy convainc toutes les sphères alternatives et populaires par la simplicité et l’aspect graphique de ses créations. Il sera d’ailleurs rejoint en 1991 par James Jebbia, le créateur de Supreme.

“Tout le monde dit que c’est du surfwear, du streetwear, du surf streetwear… Je ne mets pas d’étiquette sur ce que je fais et c’est un vrai choix”  Shawn Stussy, 1992

La révolution du streetwear dans les 90’s

Nike, Adidas, le Coq Sportif, ou encore Champion deviennent des marques incontournables du vestiaire streetwear. Portés initialement dans le milieu du sport, leurs logos investissent les tenues de tous les jours, chez les hommes comme chez les femmes dont le vestiaire profite d’une liberté nouvelle !

Agrémenté de sneakers Adidas Superstar et de Nike Jordans, casquettes et autres accessoires clinquants, le look streetwear s’impose chez les jeunes des années 90. Kanye West, Jay-Z, Snoop Dog & Rihanna en sont les vitrines. Ils se réapproprient les codes du luxe et brisent les codes d’une mode trop guindée en les mélangeant à des influences de la rue.

Certaines marques se voient d’ailleurs prises de cour face à la popularisation de leur image. Lacoste essayera ainsi pendant plusieurs années de recouvrir l’esprit luxueux et haut de gamme de sa marque sans voir l’opportunité de réappropriation de son identité. Retournement de situation, les mannequins Lacoste défilent aujourd’hui en jogging sur une musique Hip Hop on ne peut plus assumée.

Streetwear VS Luxury

Le lien entre le streetwear et le luxe, frileux au départ, c’est renforcé dans les années 90. Hiroshi Fujiwara, créateur de la marque GOODENOUGH, flaire l’opportunité du business de la Fame. Inspiré par Stussy, il jette les bases du streetwear de luxe : des éditions hyper limitées, inspirées du vestiaire des surfeurs, skateurs et danseurs, au prix d’une pièce haut de gamme voir de luxe. Le concept explose et les pièces sont sold out dans l’heure.

“Le streetwear a émergé partout au même moment, à New York, Londres, Tokyo,… donc ce n’est pas seulement un mot mais en fait un véritable monde qui m’inspire et a contribué à l’évolution de la scène mode et aux mouvements artistiques majeurs” Hiroshi Fujiwara

Dès les années 2000, Le streetwear s’immisce peu à peu chez les marques de luxes qui s’emparent des codes de la rue pour attirer une cible plus jeune. En collaborant avec des artistes influents sur la scène du Rap, Pop, RnB, les marques s’adressent à une jeunesse lassée des classiques et friandes de nouveautés. Alors que Nekfeu signe une collaboration avec Agnès B, Louis Vuitton fait appel à Kanny West et Pharell Williams pour porter son image.

Certaines célébrités iront même jusqu’à créer leurs lignes de vêtement streetwear comme Kanye West avec Yeezy avec Adidas, Rihanna avec Puma ou bien encore A$ap Rocky avec GUCCI.

Sortir des cases, se réinventer et prôner son unicité à travers son look en mixant les pièces de luxes avec des pièces entrée de gamme. Ou encore des pièces neuves associées à des vêtements vintage. Voici la réelle ambition du streetwear. Une mode bottom up qui laisse la parole aux personnes qui la vive et la porte chaque jour !

Parmi les nombreuses pépites vintage en boutique et en ligne, les chineurs aiment retrouver d’anciennes pièces streetwear.

Du jogging adidas jusqu’à la Nike Air Max, chez CrushON on vous a déniché nos plus belles pépites streetwear pour femmes et pour hommes.

Que tu sois un homme ou une femme, viens toi aussi découvrir des pièces streetwear uniques à prix sur CrushON et lors des CrushON Vintage Markets !

Découvrir la sélection streetwear !